Projet Empreintes

Empreintes est un livre à quatre mains écrit et auto-édité avec l’aide de mon compagnon le photographe Pierre Barrellon. Ce travail a été réalisé dans le cadre de ma maîtrise en études littéraires, parcours qui s’est intéressé à la question de l’image, notion que l’on retrouve tant en poésie qu’en art visuel.

D’Aristote à Alix Cléo Roubaud, en passant par Sontag, Didi-Huberman ou encore Hervé Guibert, nombreux sont les penseurs, artistes et écrivains qui ont mis en relation l’œil et la langue. L’écriture peut être peinture sociale, plongée dans nos camaïeux intérieurs.

Il est donc possible de penser le texte comme un art du regard, capable de converser avec la peinture, la lithographie, la photographie… Ce dialogue, c’est précisément le cœur de l’aventure que nous avons vécue avec Empreintes.

capture-decran-2017-01-11-a-06-03-16
Sauge, © Pierre Barrellon.

L’enjeu : recréer le Verbe, mettre au monde une parole vivante, une image comme manifestation de la présence. Parcourir le Québec comme un amour immense, avec le regard de l’artisan orfèvre : découper, ciseler dans chaque bout de réalité un petit monde en soi. Pour exister dans le paysage malgré l’effondrement des routes intimes. Ne pas rompre le fil d’Ariane.

Tout au long des 132 pages, le lecteur est ainsi invité à plonger dans un recueil photo-poésie qui explore les thématiques du deuil et de l’eau sous toutes leurs formes, et qui fouille des rapports amoureux marqués par une oscillation constante entre absences et reconstructions.

Une narratrice s’adresse à des tu fragmentés par le souvenir, la mort, la perte et le déni. Entre sa rage et son amour, elle dit les ressacs infinis d’une femme marquée par tant de noms. Empreintes d’une vie à regagner, vagues après vagues. Larmes après larmes.

capture-decran-2017-01-11-a-06-06-20

Empreintes, un livre de Pierre Barrellon et Laetitia Beaumel.

*

Au total, ce sont 11 jours de prise de vue, 18 pellicules, 216 clichés, 15 jours de développement et de tirage, 104 tirages d’essai et 36 photographies finales
qui auront été réalisées dans le cadre de ce projet.

*

En tout, ce sont 2 carnets de notes, 107 poèmes inédits,
319 versions de réécriture, 65 poèmes finaux, 6 nuits blanches et 1 prix littéraire
qui auront été recueillis dans le cadre de ce projet.

 

Publicités